Chronique semaine de la FAD: repenser la formation pour la Génération Z

La semaine de la FAD organisée par la FADIO s’est ouverte sur une conférence de Carol Allain, conférencier et formateur à l’international concernant les représentants de la Génération Z: les enjeux, les attentes, les sources de motivation. Je vous propose ici mes réflexions autour de cette conférence.

D’abord, si vous êtes comme moi, fortes sont les chances que vous vous perdiez un peu dans les lettres des générations… Donc, Génération Z, ce sont les personnes nées entre 1995 et 2012, c’est-à-dire les personnes étudiantes en enseignement supérieur en ce moment même (ou celles des prochaines années)!

Extrait du support visuel disponible ici

Ce sont des personnes nées dans la numérisation, avec le web actif. Elles vivent dans une symbiose parfaite avec les technologies, ce qui leur confère une aptitude naturelle au multitâche. Leur réalité, presque exclusivement numérique, forge une expérience de vie où la créativité, l’inventivité et la collaboration prennent le devant de la scène. Carol Allain, lors de son intervention, met en lumière ces caractéristiques distinctives, soulignant une quête incessante de sens, d’authenticité et d’éthique. Ça vous sonne des cloches?

En conseil pédagogique, ça signifie que cette génération est avide de changements significatifs, avec une impatience à l’égard de l’absurdité de la vie. Ici, je vois donc un beau potentiel pour l’enseignement et l’évaluation en situation authentique. Le rapport de ces personnes au monde éducatif et professionnel est teinté d’une exigence de flexibilité, d’engagement et de reconnaissance. À titre d’exemple, M. Allain a mentionné qu’elles sont appelées à commencer à travailler activement dès 17 ans, à exercer 5 carrières distinctes, et à habiter environ 15 résidences différentes (17-5-15). On est loin de la carrière de 25 ans dans la même compagnie au même poste!

L’avenir des jeunes de demain, c’est un plombier qui devient avocat. C’est un avocat qui devient plombier.

Carol Allain

Le défi en conseil pédagogique est de taille: comment s’adapter à cette nouvelle dynamique sans perdre en efficacité pédagogique ?

La réponse réside dans une approche pédagogique rénovée, axée sur l’interactivité, la personnalisation et l’engagement. Les méthodes d’enseignement traditionnelles, souvent rigides et unidirectionnelles, ne répondent pas aux attentes de ces personnes apprenantes du 21e siècle. M. Allain souligne l’importance de développer des stratégies qui favorisent la participation active, l’apprentissage collaboratif et l’utilisation judicieuse des technologies en classe.

3A : Adaptation – Ambition – Audace

Tiré du support visuel

L’une des clés de cette transformation pédagogique est de valoriser et d’intégrer les compétences numériques naturelles de la Génération Z dans les processus d’apprentissage. Cela implique de reconnaitre leur capacité à naviguer simultanément entre différentes sources d’information et de les encourager à utiliser ces compétences de manière productive en contexte éducatif.

Par ailleurs, M. Allain met en avant la nécessité de créer des liens authentiques avec ces jeunes. L’enseignement supérieur doit transcender le simple transfert de connaissances pour devenir un espace d’échanges significatifs, où les personnes étudiantes se sentent écoutées, comprises et valorisées. Cela passe par une communication ouverte, l’encouragement de l’esprit critique et la mise en place de projets concrets qui leur permettent d’explorer leurs passions et de concrétiser leurs aspirations.

Enfin, face à une génération qui remet en question les structures traditionnelles et valorise l’autonomie, il est essentiel d’offrir des parcours d’apprentissage flexibles. Cela pourrait se traduire par des programmes modulables, des opportunités d’apprentissage mixte (en ligne et en présentiel) et des initiatives qui encouragent l’entrepreneuriat et l’innovation.

L’atelier vient donc taper sur un clou déjà bien enfoncé: il faut adopter une approche pédagogique flexible qui embrasse l’univers numérique, valorise le sens et l’authenticité, et promeut l’engagement. Nous pouvons non seulement répondre aux attentes de cette génération, mais aussi les préparer efficacement aux défis de demain.

Rediffusion disponible jusqu’au 19 avril dans le cadre de la semaine de la FAD à FADIO.

Réponses