Chronique RVCP 2023 – Favoriser l’insertion professionnelle des nouvelles personnes professeures : un engagement collaboratif


Lors du récent RVCP 2023, Stéphanie Collard (scollar@uqac.ca) de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) a partagé le processus d’insertion professionnelle des nouvelles personnes professeures au sein de l’université. Cette démarche exemplaire est soutenue par une équipe dévouée d’accompagnement pédagogique comprenant Marie-Christine Dion, Martine Girard, Éric Noël et Catherine Vachon, joignable via l’adresse carrefour@uqac.ca.

En commençant son atelier, Stéphanie a questionné les personnes participantes sur leurs pratiques d’insertion profession des nouvelles personnes professeures. Voici différents pratiques mentionnées:

Ateliers ciblés: Un collègue propose des ateliers spécialement conçus pour les nouvelles personnes professeures, dispensés sur une demi-journée à plusieurs reprises au cours de deux sessions. Ces ateliers s’adressent à ceux qui sont nouveaux dans le domaine ou qui rencontrent des défis spécifiques. Des rencontres individuelles à l’embauche viennent également compléter ce dispositif.

Démarche en amont: Dans un souci de répondre aux besoins des nouvelles personnes professeures, une autre personne cherche à instaurer une approche en amont. Cependant, il s’agit d’un défi, car le paysage des services est vaste et peut sembler complexe pour les nouvelles personnes professeures. Malgré quelques inscriptions timides, des invitations à des rencontres privées ou semi-privées sont proposées pour mieux comprendre les besoins.

Formation obligatoire en insertion professionnelle Certaines institutions exigent une formation en insertion professionnelle pour les nouvelles personnes professeures, comprenant quatre étapes et couvrant des thèmes tels que la gestion de classe, la relation à l’élève, l’évaluation et le rôle du professeur. Cette formation de 45 heures avec dégagement est essentielle pour aider les nouvelles personnes professeures à se familiariser avec les ressources disponibles.

Formation continue: Des rencontres individuelles sont organisées pour les nouvelles personnes professeures, abordant divers aspects pédagogiques, numériques et liés à l’évaluation. Un partage d’informations à travers des outils comme SharePoint pédagonumérique et des sessions en alternance travail/étude renforcent l’engagement des personnes enseignantes.

Collaboration avec les technopédagogues: La collaboration entre CP et technopédagogues est mise en avant, avec la création d’équipes Teams dédiées à chaque programme. Cette démarche favorise une meilleure compréhension des outils et de leur utilisation.

Adaptabilité: Une autre personne reconnaît la diversité des situations des nouvelles personnes professeures, certaines ayant un deuxième emploi ou travaillant à temps partiel. L’adaptabilité est essentielle pour les soutenir efficacement.

Personnalisation de la formation: La formation est adaptée en fonction du niveau de complexité recherché par les nouvelles personnes professeures, avec une documentation variée, des FAQ et des schémas décisionnels pour orienter au mieux leur parcours.

Stéphanie et son équipe ont mis en place un processus d’accueil et d’intégration novateur pour les nouvelles personnes professeures, visant à les soutenir dans leur transition vers l’enseignement universitaire. En effet, l’équipe offre cinq demi-journées de formation aux nouvelles personnes enseignantes. Il faut dire que l’engagement des nouvelles personnes professeures est possible en juin ou décembre. Ces sessions, collaboratives et orientées vers les ressources, couvrent des thèmes essentiels comme la rédaction de plans de cours, la pédagogie active et la gestion de classe.

Extrait du support visuel

Le modèle de formation inclusif de l’UQAC est complété par un Moodle dédié, offrant des exemples concrets et des liens vers les ressources essentielles. L’objectif est de maintenir cet espace interactif vivant et d’encourager les échanges tout au long de la première année d’enseignement.

Extrait du support visuel

Au-delà des aspects pratiques, l’équipe de Stéphanie poursuit des intentions profondes, notamment :

  1. Créer un lien durable avec les nouvelles personnes professeures pour les encourager à devenir des ambassadeurs des services dans leurs programmes ou départements.
  2. Fournir un modèle d’utilisation des outils collaboratifs disponibles à l’UQAC.
  3. Réduire les demandes de services en familiarisant les nouvelles personnes professeures à l’intégration multimédia.
  4. Valoriser les forces individuelles au sein de l’équipe de CP et promouvoir la collaboration.

Les retours positifs des nouvelles personnes enseignantes attestent de l’efficacité de cette approche, mettant en lumière l’importance de l’orientation vers les ressources et de la création d’un cadre formel d’entrée en fonction. Les formations offrent également des opportunités précieuses de rencontres avec la communauté universitaire et les personnes ressources.

En conclusion, Stéphanie et son équipe démontrent leur engagement à soutenir les nouvelles personnes professeures dans leur développement professionnel, tout en favorisant la collaboration et la valorisation des expertises au sein de l’équipe pédagogique. Cette démarche proactive devrait servir d’exemple pour d’autres institutions cherchant à améliorer l’intégration de leurs nouvelles personnes professeures.

Réponses